Jeune homme, qui choisis pour ta couche azurée – La fontaine des bois aux flots silencieux, – Leconte de Lisle Charles Marie René

Ajouter un commentaire

Jeune homme, qui choisis pour ta couche azurée
La fontaine des bois aux flots silencieux,
Nul ne sait la liqueur qui te fut mesurée
Au calice éternel des esprits soucieux.
Poèmes barbares (1862), La Fontaine aux lianes
Citations de Charles Marie René Leconte de Lisle
Charles Marie René Leconte de Lisle

Laisser une réponse