L’amour ne devient vraiment lui-même qu’à partir du moment où il cesse de flotter, douloureux et som Zweig Stefan

Ajouter un commentaire

L’ amour ne devient vraiment lui-même qu’ à partir du moment où il cesse de flotter, douloureux et sombre, comme un embryon, à l’ intérieur du corps, et qu’ il ose se nommer, s’ avouer du souffle et des lèvres.
Le voyage dans le passé (1929)
Citations de Stefan Zweig
Stefan Zweig

Laisser une réponse