Si meurt mon amant, que je sois son linceul! – Ainsi nous épouserons la poussière ensemble. Majrouh Sayd Bahodine

Ajouter un commentaire

Si meurt mon amant, que je sois son linceul!
Ainsi nous épouserons la poussière ensemble.
Le suicide et le chant. Poésie populaire des femmes pashtounes (1988)
Citations de Sayd Bahodine Majrouh
Sayd Bahodine Majrouh

Laisser une réponse