Quiconque se survit se méprise sans le dire, et parfois sans le savoir. Cioran Emil Michel

Quiconque se survit se méprise sans le dire, et parfois sans le savoir.
Cahiers, 1957-1972 (1997)
Citations de Emil Cioran
Emil Cioran

À lire aussi  L’enfer, comme le paradis, c’est pour l’éternité, et les enfants qui n’ont pas encore éprouvé les so Millet Catherine