Les regards dans les rênes du coursier,
Délivrant le bercement des palmes de mon sang,
Je Eluard Eugène Emile Paul Grindel, dit Paul

Les regards dans les rênes du coursier,
Délivrant le bercement des palmes de mon sang,
Je découvre soudain le raisin des façades couchées sur le soleil,
Fourrure du drapeau des détroits insensibles.
Capitale de la douleur (1926)
Citations de Paul Éluard
Paul Éluard

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.