Le vice serait réduit à cette triste et déplorable condition où gémit la vertu, et il faudrait avoir Montesquieu Charles de Secondat, baron de

Ajouter un commentaire

Le vice serait réduit à cette triste et déplorable condition où gémit la vertu, et il faudrait avoir autant de force et de courage pour être méchant, qu’ il en faut, dans ce siècle corrompu, pour être homme de bien.
Eloge de la sincérité (1717)
Citations de Charles de Secondat, baron de Montesquieu
Charles de Secondat, baron de Montesquieu

Laisser une réponse