A quarante ans, on ne crie plus le mal, on le connaît et on lutte selon ce qu’on doit. On peut alors Camus Albert

A quarante ans, on ne crie plus le mal, on le connaît et on lutte selon ce qu’on doit. On peut alors s’occuper de créer sans rien oublier.
Carnets III, mars 1951 – décembre 1959 (1989)
Citations de Albert Camus
Albert Camus

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.