Un faix de chaînes lui pesait au garrot, lui nouait aux jambes de traînantes étraves dans cette forê Genevoix Maurice

Ajouter un commentaire

Un faix de chaînes lui pesait au garrot, lui nouait aux jambes de traînantes étraves dans cette forêt où ils (l’ homme et le chien) rôdaient sans trêve, aussitôt cachés qu’ apparus, aussitôt revenus qu’ en allés.
La Dernière Harde (1938)
Citations de Maurice Genevoix
Maurice Genevoix

Laisser une réponse