Supporte sans impatience – Le mal que tu connais avoir bien mérité: – Te sentant criminel, ta Caton Denys

Ajouter un commentaire

Supporte sans impatience
Le mal que tu connais avoir bien mérité:
Te sentant criminel, ta propre conscience
Doit décerner la peine avec sévérité.
Distiques de Caton, Livre troisième, XVII
Citations de Denys Caton
Denys Caton

Laisser une réponse