Pour garder dans sa mémoire le souvenir de quelques minutes heureuses, il faut chaque jour s’exercer Lefèvre Françoise

Ajouter un commentaire

Pour garder dans sa mémoire le souvenir de quelques minutes heureuses, il faut chaque jour s’ exercer à y penser, chaque jour les glaner, comme ces femmes ramassant l’ hiver pour se chauffer un peu de bois mort qu’ elles serrent au creux de leur tablier.
Consigne des minutes heureuses (1998)
Citations de Françoise Lefèvre
Françoise Lefèvre

Laisser une réponse