Peu à peu, j’ai découvert que la ligne de partage entre le bien et le mal ne sépare ni les Etats ni Soljenitsyne Alexandre Issaïevitch

Peu à peu, j’ai découvert que la ligne de partage entre le bien et le mal ne sépare ni les Etats ni les classes ni les partis, mais qu’elle traverse le coeur de chaque homme et de toute l’humanité.
L’archipel du Goulag (1973)
Citations de Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne
Alexandre Issaïevitch Soljenitsyne

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.