On ne nous faisait rien – on nous laissait seulement en face du néant, car il est notoire qu’aucune Zweig Stephan

Ajouter un commentaire

On ne nous faisait rien – on nous laissait seulement en face du néant, car il est notoire qu’ aucune chose au monde n’ oppresse davantage l’ âme humaine.
Le joueur d’échecs (1943)
Citations de Stephan Zweig
Stephan Zweig

Laisser une réponse