La passion de gagner, de vaincre, de me vaincre moi-même devenait peu à peu une sorte de fureur; je Zweig Stephan

Ajouter un commentaire

La passion de gagner, de vaincre, de me vaincre moi-même devenait peu à peu une sorte de fureur; je tremblais d’ impatience, car l’ un des deux adversaires que j’ abritais était toujours trop lent au gré de l’ autre.
Le joueur d’échecs (1943)
Citations de Stephan Zweig
Stephan Zweig

Laisser une réponse