Mon coeur, lassé de tout, même de l’espérance,
N’ira plus de ses voeux importuner le sort ;
Ajouter un commentaire

Mon coeur, lassé de tout, même de l’ espérance,
N’ ira plus de ses voeux importuner le sort ;
Prêtez-moi seulement, vallon de mon enfance,
Un asile d’ un jour pour attendre la mort.
Méditations poétiques (1820), le Vallon
Citations de Alphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine

Laisser une réponse