Les hommes qui parviennent à s’échapper de leur enfance sont toujours des solitaires. Ils n’ont beso Pancol Katherine

Les hommes qui parviennent à s’échapper de leur enfance sont toujours des solitaires. Ils n’ont besoin de personne, ils avancent les mains dans les poches, un peu branlants, un peu tremblants, un peu en se raclant la gorge, mais ils avancent.
Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi (2010)
Citations de Katherine Pancol
Katherine Pancol

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.