Le matin, là-bas, la face ombreuse du monde et la grisaille de l’atmosphère reposaient en strates su Sebald W. G.

Le matin, là-bas, la face ombreuse du monde et la grisaille de l’atmosphère reposaient en strates sur les eaux.
Austerlitz (2001)
Citations de W. G. Sebald
W. G. Sebald

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.