La littérature des pays totalitaires ne meurt pas tant parce qu’elle est dirigée que parce qu’elle e Camus Albert

Ajouter un commentaire

La littérature des pays totalitaires ne meurt pas tant parce qu’ elle est dirigée que parce qu’ elle est coupée des autres littératures. Tout artiste qui, d’ avance, n’ est pas ouvert à la réalité entière est mutilé.
Carnets III, mars 1951 – décembre 1959 (1989)
Citations de Albert Camus
Albert Camus

Laisser une réponse