l m’arrive de penser que la confrontation avec le passé nazi n’était pas la cause, mais seulement l’ Schlink Bernhard

l m’arrive de penser que la confrontation avec le passé nazi n’était pas la cause, mais seulement l’expression du conflit de générations qu’on sentait être le moteur du mouvement étudiant. Les aspirations des parents, dont chaque génération doit se délivrer, se trouvaient tout simplement liquidées par le fait que ces parents, sous le Troisième Reich ou au plus tard au lendemain de son effondrement, n’avaient pas été à la hauteur.
Comment voulait-on qu’ils aient quelque chose à dire à leurs enfants, ces gens qui avaient commis les crimes nazis, ou les avaient regardé commettre ou avaient détourné les yeux ?
Le Liseur (1996)
Citations de Bernhard Schlink
Bernhard Schlink