Je t’apprendrai, si tu veux, en peu d’heure – Le beau secret du breuvage amoureux. – Aime les Pibrac Guy du Faur, seigneur de

1 Commentaire

Je t’ apprendrai, si tu veux, en peu d’ heure
Le beau secret du breuvage amoureux.
Aime les tiens, tu seras aimé d’ eux,
Il n’ y a point de recette meilleure.
Quatrains
Citations de Guy du Faur, seigneur de Pibrac
Guy du Faur, seigneur de Pibrac

Une réponse à “Je t’apprendrai, si tu veux, en peu d’heure – Le beau secret du breuvage amoureux. – Aime les Pibrac Guy du Faur, seigneur de”

  1. dicocitations

    Je mentirais en disant que je connais les secrets de l'amour. Je ne peux te dire qu'une seule chose: quel que soit le lieu où se trouve l'essence de l'amour – dans le cerveau, dans la moelle, dans le coeur, dans le foie, dans l'âme -, sa source n'est pas inépuisable. Quand il n'y en a plus, il n'y en a plus… L'amour est comme l'eau de cette jarre. Tu peux le boire à grandes gorgées ou petit à petit, tu peux le renverser sur l'herbe en une fois, tu peux l'économiser, et même le laisser là, sans le dépenser, par avarice ou par excès de prévision, ou parce que l'on t'a dit que c'était du poison ( ce que l'on dit aux religieuses ).

    Femme en costume de bataille, Antonio Benitez Rojo
    ( p.174, Le Cherche Midi )

    Répondre

Laisser une réponse