Je sais, Jacques, tu ne me rendras peut-être jamais ce livre, mais une supposition que je te le prêt Lowry Malcolm

Je sais, Jacques, tu ne me rendras peut-être jamais ce livre, mais une supposition que je te le prête précisément pour ça, pour qu’un jour tu regrettes de ne me l’avoir jamais rendu. Oh ! je te pardonnerais en ce cas mais, pourras-tu te pardonner à toi-même ? Pas seulement de ne l’avoir point rendu, mais parce que d’ici là le livre se sera fait l’emblème de ce qui même à présent ne peut se rendre.
Au-dessous du volcan (1947)
Citations de Malcolm Lowry
Malcolm Lowry

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.