Entre femmes il est de ces petites amitiés qui prennent comme la poudre et s’éteignent avec la même  Amiel-Lapeyre Augusta

Entre femmes il est de ces petites amitiés qui prennent comme la poudre et s’éteignent avec la même Amiel-Lapeyre Augusta

Entre femmes il est de ces petites amitiés qui prennent comme la poudre et s’éteignent avec la même rapidité : ce sont les fusées du coeur.
Pensées sauvages (1923)
Citations de Augusta Amiel-Lapeyre
Augusta Amiel-Lapeyre

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.