Chaque vingt-quatre heures, au réveil, l’esprit muni de ses ailes part à la conquête du jour. Mais c Amiel-Lapeyre Augusta

Ajouter un commentaire

Chaque vingt-quatre heures, au réveil, l’esprit muni de ses ailes part à la conquête du jour. Mais ces ailes vont bientôt frôler un peu de glu qui les attachera aux réalités de la vie.
Pensées sauvages (1923)
Citations de Augusta Amiel-Lapeyre
Augusta Amiel-Lapeyre

Laisser une réponse