Eût-elle vécu milles années, elle n’avait plus rien de semblable à connaître. Barjavel René

Eût-elle vécu milles années, elle n’avait plus rien de semblable à connaître.
Le diable l’emporte (1948)
Citations de René Barjavel
René Barjavel

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.