Curieusement, en le serrant dans ses bras, la mère ne perçoit aucune émotion particulière chez son f Dalembert Louis-Philippe

Curieusement, en le serrant dans ses bras, la mère ne perçoit aucune émotion particulière chez son fils qui lui offre un visage neutre, impavide. Peut-être ce qu’il a vécu, coincé sous les décombres durant ces trois jours et ces trois nuits, est-il plus horrible encore que de perdre un frère auquel on était attaché, et en est-il ressorti immunisé à la douleur. Peut-être s’est-il senti abandonné des siens, alors qu’elle a laissé la dépouille de l’aîné sous la surveillance du voisin pour courir comme une folle jusqu’à l’école qu’elle a trouvée, à l’arrivée, réduite en poussière, qu’elle a crié son nom le reste de l’après-midi et une partie de la nuit, jusqu’à ce qu’elle ait dû, la mort dans l’âme, rebrousser chemin pour rejoindre les autres. Peut-être ces épreuves l’ont-elles fait grandir d’un coup, passer de l’état d’enfance à l’âge adulte sans s’être arrêté à l’adolescence, le voilà aujourd’hui avec une tête d’homme mature dans un corps de gamin.
Ballade d’un amour inachevé (2013)
Citations de Louis-Philippe Dalembert
Louis-Philippe Dalembert

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.