Combien reste impénétrable dans chaque destinée le noyau véritable de l’être, la cellule plastique d Zweig Stefan

Combien reste impénétrable dans chaque destinée le noyau véritable de l’être, la cellule plastique d’où jaillit toute croissance!
La Confusion des sentiments (1927)
Citations de Stefan Zweig
Stefan Zweig

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.