Chacun sait qu’il y a, de nos jours, deux littératures: la mauvaise, qui est proprement illisible (o Paulhan Jean

Chacun sait qu’il y a, de nos jours, deux littératures: la mauvaise, qui est proprement illisible (on la lit beaucoup). Et la bonne, qui ne se lit pas.
Les Fleurs de Tarbes ou La terreur dans les Lettres (1936-1941)
Citations de Jean Paulhan
Jean Paulhan

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.