S’il est vrai que la critique soit la contrepartie des arts et comme leur conscience, il faut avouer Paulhan Jean

Ajouter un commentaire

S’ il est vrai que la critique soit la contrepartie des arts et comme leur conscience, il faut avouer que les lettres de nos jours n’ ont pas bonne conscience.
Les Fleurs de Tarbes ou La terreur dans les Lettres (1936-1941)
Citations de Jean Paulhan
Jean Paulhan

Laisser une réponse