Ceinte d’astres, la Nuit au milieu de sa course, – Vers l’Occident plus noir poussait le char de Leconte de Lisle Charles Marie René

Ceinte d’astres, la Nuit au milieu de sa course,
Vers l’Occident plus noir poussait le char de l’Ourse.
Tout se taisait, les monts, les villes et les bois,
Les cris du misérable et le souci des rois;
Les Dieux dormaient, rêvant l’odeur des sacrifices.
Poèmes antiques (1852), L’enfance d’Héraklès
Citations de Charles Marie René Leconte de Lisle
Charles Marie René Leconte de Lisle