L’angoisse d’être au monde autant que l’épouvante – De la mort, voue au feu stupide de l’Enfer – Leconte de Lisle Charles Marie René

L’angoisse d’être au monde autant que l’épouvante
De la mort, voue au feu stupide de l’Enfer
L’holocauste fumant sur son autel de fer!
Poèmes tragiques (1884), Siècles tragiques
Citations de Charles Marie René Leconte de Lisle
Charles Marie René Leconte de Lisle

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.