Au théâtre, la puissance d’une oeuvre condamnée à disparaitre se mesure au souvenir qu’on en garde, Garcin Jérôme

Au théâtre, la puissance d’une oeuvre condamnée à disparaitre se mesure au souvenir qu’on en garde, à la faculté qu’elle a de grandir en nous, de résister au temps et de s’accomplir en douceur dans le regret.
Bartabas (2004)
Citations de Jérôme Garcin
Jérôme Garcin

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.