– As-tu déjà entendu parler de la diérèse ?
– Ça me dit quelque chose, réponds Ronan innocemm Murail Marie-Aude

– As-tu déjà entendu parler de la diérèse ?

– Ça me dit quelque chose, réponds Ronan innocemment.
C’est une chance parce que, sans la diérèse, il n’y a pas de poésie. On ne prononce pas audacieux comme tu l’as fait, mais audaci-eux. Quatre syllabes. Pas mendiant. Mais mendi-ant. Trois syllabes.

– Mais ça fait bizarre, ricana Ronan.

– Oui monsieur, c’est de la poésie ! s’enflamma Jeanson. C’est artificiel ! Si les gens veulent t’entendre parler comme dans la vie, ils ne vont pas au théâtre, ils restent chez eux. Maintenant, tu recommences et tu soignes ces diérèses.

– Quand Don Juan descendit…

– Non, Monsieur. Tu sors et tu nous refais une entrée. (…) L’alexandrin, c’est quatorze pieds, les douze du vers et les deux sur lesquels tu te tiens.
3 000 façons de dire je t’ aime (2013)
Citations de Marie-Aude Murail
Marie-Aude Murail

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.