A la fin du voyage j’ arrive devant ma maison. La neige innombrable tombe doucement sur la plaine, e Barjavel René

A la fin du voyage j’arrive devant ma maison. La neige innombrable tombe doucement sur la plaine, et le ciel est noir. Ma maison seule au milieu de la plaine, est le vrai refuge, tiède et couvé de silence.
Les Enfants de l’ ombre (1946)
Citations de René Barjavel
René Barjavel