A l’origine d’un roman, j’ai toujours des désirs très physiques, matériels. Et une envie d’espaces. Kerangal Maylis de

A l’origine d’un roman, j’ai toujours des désirs très physiques, matériels. Et une envie d’espaces. Tant qu’il n’y a pas les espaces, il n’y a pas de livre possible.
Interview pour Télérama – Propos recueillis par Marine Landrot le 21/03/2014.


Citations de Maylis de Kerangal
Maylis de Kerangal

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.