A l’instant, j’ai interrompu ma lettre pour observer le ciel- le soleil est descendu d’un degré, der Luxemburg Rosa

A l’instant, j’ai interrompu ma lettre pour observer le ciel- le soleil est descendu d’un degré, derrière les bâtiments et, tout en haut,une foule de petits nuages-venus Dieu sait où-se sont rassemblés en silence. Ils sont d’un gris tendre, argentés et brillants sur la frange, et leurs formes déchiquetées se dirigent vers le nord. Il y a tant d’insouciance dans ces nuages qui passent, comme un sourire indifférent, que je n’ai pu m’empêcher de sourire moi aussi, car je suis toujours en accord avec le rythme de vie qui m’entoure. Devant un tel ciel, comment pourrait-on être méchant ou mesquin ? N’oubliez jamais de regarder autour de vous, vous y trouverez toujours une raison d’être indulgente.
Lettres de prison (1916-1918)
Citations de Rosa Luxemburg
Rosa Luxemburg

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.