Une longue jonque de nuages, teinte d’un violet épais et sanguin, amarrée au ras de l’horizon, retar Colette Sidonie Gabrielle

Une longue jonque de nuages, teinte d’un violet épais et sanguin, amarrée au ras de l’horizon, retardait seule le premier feu de l’aurore.
La Naissance du jour (1928)
Citations de Sidonie Gabrielle Colette
Sidonie Gabrielle Colette