Une bonne femme parlant toujours de son jardin, de ses confitures, de ses tricots, de ses éternels t Anouilh Jean

Ajouter un commentaire

Une bonne femme parlant toujours de son jardin, de ses confitures, de ses tricots, de ses éternels tricots pour les pauvres. C’ est drôle comme les pauvres ont éternellement besoin de tricots. On dirait qu’ ils n’ ont besoin que de tricots.
Antigone (1942)
Citations de Jean Anouilh
Jean Anouilh

Laisser une réponse