Tout lecteur remarque que dans les dialogues convenus, à l’ancienne, tiret, à la ligne et ponctués p Rouaud Jean

Tout lecteur remarque que dans les dialogues convenus, à l’ancienne, tiret, à la ligne et ponctués par « dit-il », l’auteur a pour unique souci de ne pas se répéter, s’avisant alors de terminer chaque réplique par maugréa-t-il, marmonna-t-il, soupira-t-il, vociféra-t-il et on sait bien que son personnage ni ne maugrée, ni ne soupire, ni ne vocifère, on se dit surtout qu’il n’a rien d’essentiel à nous dire, sinon qu’il faut en passer par là, et on a l’impression de voir à chaque fin de phrase les gouttes de sueur tomber du front de l’auteur de la page.
Kiosque (2019)
Citations de Jean Rouaud
Jean Rouaud

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.