Tout disparaît, mais rien ne se perd, et la civilisation ou cité de l’homme n’est que l’immense pyra Amiel Henri Frédéric

Tout disparaît, mais rien ne se perd, et la civilisation ou cité de l’homme n’est que l’immense pyramide spirituelle construite avec les oeuvres de tout ce qui a vécu sous la forme d’être moral.
Fragments d’un journal intime (1884, 1887, 1923, 1927)
Citations de Henri-Frédéric Amiel
Henri-Frédéric Amiel

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.