Si tous les êtres devenaient fumée, les narines les discerneraient. Héraclite

1 Commentaire

Si tous les êtres devenaient fumée, les narines les discerneraient.
Fragment
Citations de Héraclite
Héraclite

Une réponse à “Si tous les êtres devenaient fumée, les narines les discerneraient. Héraclite”

  1. ANGELINI

    Si tout n'était que fumées, c'est par les narines que l'on connaîtrait toute choses. Cela veut, me semble-t-il, dire que l'on ne connaît que ce qui est ressenti par les sens c'est à dire peut-être qu'une faible part de la réalité.
    "on ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux" a écrit Saint-Exupéry.

    Répondre

Laisser une réponse