Quel drôle de machine que l’homme ! dit-il, stupéfait. Tu la remplis avec du pain, du vin, des poiss Kazantzákis Níkos

Quel drôle de machine que l’homme ! dit-il, stupéfait. Tu la remplis avec du pain, du vin, des poissons, des radis, et il en sort des soupirs, du rire et des rêves. Une usine ! Dans notre tête, je crois bien qu’il y a un cinéma sonore comme ceux qui parlent.
Alexis Zorba (1946)
Citations de Níkos Kazantzákis
Níkos Kazantzákis