Quand un avion tombait, qu’un bateau coulait, quand une connaissance avait un cancer, ou qu’on risqu Griessinger Marie

Quand un avion tombait, qu’un bateau coulait, quand une connaissance avait un cancer, ou qu’on risquait de rencontrer la tante Adrienne, celle qui faisait le mauvais œil, ma mère ouvrait sa main sur nous et nous disait : « Dieu nous préserve. » Elle s’armait de sa petite phrase comme une guerrière face au destin.
On reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait en s’en allant (2015)
Citations de Marie Griessinger
Marie Griessinger

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.