Quand on lit un roman, on a l’impression de tout connaître d’avance, tout paraît si compréhensible, Tchekhov Anton Pavlovitch

Ajouter un commentaire

Quand on lit un roman, on a l’ impression de tout connaître d’ avance, tout paraît si compréhensible, mais dès que l’ on tombe amoureux soi-même, on s’ aperçoit que personne ne sait rien et que chacun doit décider pour soi, tout seul…
Oncle Vania (1899-1900)
Citations de Anton Pavlovitch Tchekhov
Anton Pavlovitch Tchekhov

Laisser une réponse