Quand les portes s’ouvraient sur des villes légères – Où nous allions tous deux enlacés par les r Cadou René-Guy

Quand les portes s’ouvraient sur des villes légères
Où nous allions tous deux enlacés par les rues.
Poésie, la vie entière (1976)
Citations de René-Guy Cadou
René-Guy Cadou

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.