Puisque c’est par toi que j’expire, – Ouvre ta robe, Déjanire, – Que je monte sur mon bûcher. Musset Alfred de

Puisque c’est par toi que j’expire,
Ouvre ta robe, Déjanire,
Que je monte sur mon bûcher.
Premières Poésies (1828-1835), A Julie
Citations de Alfred de Musset
Alfred de Musset