Peut être avons nous tous un marais caché où le Mal germe et prolifère. Mais les berges en sont glis Steinbeck John

Ajouter un commentaire

Peut être avons nous tous un marais caché où le Mal germe et prolifère. Mais les berges en sont glissantes et nos virus nageurs ne le gravissent que pour en retomber.
A l’est d’Eden (1952)
Citations de John Steinbeck
John Steinbeck

Laisser une réponse