Oblige tout le monde, et les inconnus même, – Autant qu’il te sera permis; – Et sache qu’il n’ Caton Denys

Ajouter un commentaire

Oblige tout le monde, et les inconnus même,
Autant qu’ il te sera permis;
Et sache qu’ il n’ est rien, fût-ce le diadème,
Qu’ on puisse comparer au grand nombre d’ amis.
Distiques de Caton, Livre second, I
Citations de Denys Caton
Denys Caton

Laisser une réponse