As-tu fais quelque faute, en juge inexorable – Toi-même tu dois te punir: – Ainsi que le malad Caton Denys

Ajouter un commentaire

As-tu fais quelque faute, en juge inexorable
Toi-même tu dois te punir:
Ainsi que le malade, il faut que le coupable
Prenne un remède amer, et souffre pour guérir.
Distiques de Caton, Livre quatrième, XL
Citations de Denys Caton
Denys Caton

Laisser une réponse