O mort, vieux capitaine, il est temps! levons l’ancre. – Ce pays nous ennuie, ô mort! Appareillons! Baudelaire Charles

O mort, vieux capitaine, il est temps! levons l’ancre. – Ce pays nous ennuie, ô mort! Appareillons! – Si le ciel et la mer sont noirs comme de l’encre, – Nos coeurs que tu connais sont remplis de rayons!
Les Fleurs du Mal (1857), le Voyage
Citations de Charles Baudelaire
Charles Baudelaire