Norma Jeane travaillait énormément, de façon obsessionnelle. Quand j’ai commencé mes recherches, j’a Oates Joyce Carol

Norma Jeane travaillait énormément, de façon obsessionnelle. Quand j’ai commencé mes recherches, j’ai revu, par ordre chronologique, tous les films dans lesquels elle a joué: Quand la ville dort, Les hommes préfèrent les blondes, Sept ans de réflexion, Bus Stop, Les Misfits… C’était une véritable artiste qui de film en film améliorait son jeu, sa présence. C’est, pour moi, un aspect fondamental du livre, montrer comment cette femme a vraiment travaillé pour être actrice alors que jamais personne n’a reconnu son intelligence, sa sensibilité, sa capacité d’imagination. J’ai voulu montrer ce versant de sa personnalité, l’indéniable talent qu’elle avait en dépit de sa timidité et de son manque d’assurance. Le monde l’a mal comprise ou pas comprise du tout. Elle n’était qu’un sex-symbol.
Interview de Joyce Carol Oates par Catherine Argand (Lire), le 01/11/2000
Citations de Joyce Carol Oates
Joyce Carol Oates