Mais la liberté – je parie – n’est encore que la joie d’un pauvre petit chemin, frayant entre les gr Guimarães Rosa João

Mais la liberté – je parie – n’est encore que la joie d’un pauvre petit chemin, frayant entre les grilles d’énormes prisons.
Diadorim (1956)
Citations de João Guimarães Rosa
João Guimarães Rosa

Give a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.